Cap sur le Zimbabwe

Connaissez-vous vraiment le Zimbabwe ?

Il est vrai que ses voisins gagnent en popularité et en potentiel touristique, ce qui n’est pas complètement le cas du Zimbabwe. Il faut bien avouer que l’histoire de la république présidentielle n’a pas toujours joué en sa faveur : Mugabe était un tyran camouflé sous un manteau démocratique qui ne réduisait pas l’ampleur de son emprise sur le pays. La réforme agraire mise en place par ce-dernier est d’ailleurs à la base  d’un racisme qui a poussé  beaucoup de fermiers blancs à quitter le pays. De plus, si le pays a triplé sa population depuis 1960, le sida a tout de même ravagé le pays. Tout ça pour expliquer qu’encore très récemment, le pays des Shona et des Ndébélé n’était pas le paradis du tourisme.

Pourtant, le Zimbabwe présente des ressources inégalées. Disposant d’une histoire très riche, il héberge la cité du Grand Zimbabwe, patrimoine mondial de l’UNESCO. Autrement, il a connu les colonisations portugaises et britanniques, et même s’il tend à les oublier, le pays a gardé des traces intéressantes de ces occupations historiques. Mais c’est surtout la culture artisanale, les arts graphiques (calligraphie, etc…) et le travail du bois traditionnellement zimbabwéens qui sont admirables. Le Zimbabwé s’est d’ailleurs fait reconnaître internationalement avec le film Everyone’s Child, sorti en 1996. Si l’on s’intéresse aux religions et aux croyances, il y a également beaucoup à faire. D’un point de vue général, le Zimbabwe est un pays de culture bien trop sous-estimé.

Que voir au Zimbabwé si l’on s’y rend ?

Tout d’abord, la cité du Grand Zimbabwé dont il était question précédemment, mais surtout les chutes Victoria, prodige de jeux aquatiques. Si l’on est plutôt musée, il y a la galerie nationale, le Queen Victoria Museum, les Mutare et Gweru museum… Et toute l’architecture coloniale et jardins botaniques de Harare, la capitale. Sinon, comme partout en Afrique, il y a des parcs naturels et des paysages incroyables à découvrir. Mais attention, il est déconseillé de dévier des chemins battus, surtout dans les régions frontalières qui peuvent être dangereuses.

Pour pouvoir rentrer dans le pays, n’oubliez pas votre visa ! De même, le retrait d’argent n’est pas une opération accessible partout, mais avoir des liasses sur soi n’est pas non plus une excellente idée ! A vous de voir, et à bientôt au Zimbabwe !